Category

Développement personnel

Category

Qu’est-ce que la féminité?

Selon le dictionnaire Larousse, la féminité est je cite:” Ensemble des traits psychologiques considérés comme féminins.”

Féminin: Qui est propre à la femme.

Femme: Être humain du sexe féminin.

Bref, il est évident qu’après lecture de cette définition, la féminité reste encore un concept flou.

Partons cependant à la recherche des traits psychologiques féminins.

Mais qu’entend-on par traits psychologiques féminins?

Il est important de souligner que la féminité tel qu’on l’entend, est une construction sociale qui évolue au fil des siècles, d’une culture à l’autre. La féminité peut être modifiée en fonction des normes et des contextes socio culturel.

S’apprêter à disserter sur la féminité, implique donc de ne pas confondre la question des conditions sociales avec celle des conditions de l’épanouissement des femmes.

Y a t-il par ailleurs dans le monde, une culture ayant donné à la femme une représentation de sa véritable essence? Ou est-elle vouée à la seule définition de la déviance du pouvoir patriarcal (femme de (épouse), mère, vierge, putain)

C’est dans un climat de tension, de soumission et de sensation d’être l’objet de ce monde patriarcal que naîtra le féminisme.

La femme a besoin alors de clamer haut et fort son indépendance et sa liberté après des siècles de galvaudage.

Libérée des stéréotypes, elle ose dire stop à la maltraitance que subit le féminin.

Il est temps de dire stop à toutes ces images publicitaires ou non de femmes presque nues livrées gratuitement sous les yeux de jeunes enfants et de jeunes femmes construisant dans leur inconscient leur identité. Le sujet ici n’est pas la nudité qui peut être synonyme de grâce et de beauté, mais bien de la nudité pervertie pour le seul contentement de l’homme patriarche. La femme est alors montré comme un objet et non plus comme la beauté sensuelle incarnée.

Comment est-il possible alors de donner une définition digne de ce mot “féminin”?.

Comment un jeune garçon traite t-il cette information visuelle? Quelle représentation se fait -il alors de la féminité?

Et la jeune fille, comprend-elle que la séduction est une forme de soumission dont le seul but est d’avoir l’approbation ou la reconnaissance de l’homme?

Face à ce contexte socio culturel, est-il possible aujourd’hui de se construire des traits psychologiques féminins tout en étant digne?

N’est-il pas au contraire honteux d’être la représentation de la féminité? Face à cette incohérence ne vaut-il pas mieux s’interdire d’être féminine? Une castration inconsciente serait-elle en train de s’installer progressivement et insidieusement dans nos sociétés afin de ne pas ressembler à ces traits psychologiques et pervertis?

À vrai dire, les femmes osent-elles vraiment être féminine? La pression de la société n’est-elle pas devenue une voie si forte qu’il est préférable de se sentir castrée et acceptée plutôt que sensuelle et belle?

Naître femme et activer son féminin demande de franchir des barrières socio culturelles et d’aller chercher au fond de soi sa propre définition du féminin.

Mais alors quel est ce féminin? Comment pouvons-nous connaître les traits psychologiques afin d’en donner la définition? Et à vrai dire n’est-ce qu’une question de traits psychologiques?

Notre voie(x) intérieure, la clé de la clarté. un pont entre spiritualité et féminité .

La féminité longtemps discriminée prend aujourd’hui son essor. Tel une énergie enfermée et emprisonnée, elle trouve le chemin de sa liberté. Synonyme d’Amour inconditionnelle et de bienveillance, elle représente à mon sens, ce trait de caractère commun enfoui plus ou moins profondément dans le coeur des femmes et des hommes. Cet Amour inconditionnel prend de plus en plus sa place dans ce monde. On ose de nos jours parler de cette bienveillance et de cette énergie divine sans qu’elle soit vulgarisé et mise en auto-dérision. Elle prend sa place tout en douceur et avec une pointe de magie détrône ce pouvoir autoritaire représenté par l’ego.

En présence grâce à la méditation, le féminin sacré se créé sa voie au tréfonds de l’Être humain. Sa vibration haute en fréquence ne fait que commencer. Connectez à cette bienveillance et dans cette quiétude, vous Êtes. Dans ce ce présent, la voix s’entend et à l’écoute désormais vous savez. Plus la peine de lutter ou de pagayer, vous lâcher la prise sur votre mental et votre ego reposé et dompté s’enroule vers votre coeur, comme à l’état originel, à l’état embryologique.

La féminité n’est donc pas une question de sexe ou de société mais bel et bien cette énergie commune d’Amour qui nous enveloppe tous chaque jour.

Chaque matin, nous avons le choix d’accepter notre féminité et de la faire vivre à travers nous, à travers notre corps qui est notre temple sacré.

La question qui se pose maintenant est :” Que choisissez-vous de mettre en vie dès le lever du soleil, dès le lever de votre soleil intérieur? “

Nous avons tous le choix, nous avons cette liberté de créer notre propre étouffement ou bien de créer notre vitalité.

Le choix, notre liberté. Devenir responsable de nous-même afin d’engendrer le monde de nos rêves, le monde de demain.

Accepter sa féminité, c’est accepter sa divinité en action. C’est accepter la créativité. Devenir responsable face à sa vie demande courage face à nos peurs illusoires et conscience face à notre ego. La discipline nous amène vers notre Être intérieur qui ne demande qu’à déployer sa pleine puissance.